22 février 2013 | Antivirus pour Android
  • Partager :

AV-TEST teste 22 applications antivirus pour les smartphones et les tablettes Android

Applications de protection pour Android – février 2013. Des millions de smartphones Android surfent sur Internet sans aucune protection. Les experts d'AV-TEST ne peuvent qu'exprimer leur incompréhension étant donné qu'il existe de nombreuses applications de protection efficaces, ainsi que le démontre le test actuel des applications antivirus pour Android.

TrustGo Mobile Security

Lors du test, l'application de sécurité pour Android a atteint la note maximale de 13/13.

zoom

Plus de 15 millions de smartphones sont actuellement utilisés en Allemagne avec le système Android. Ce chiffre ne tient pas encore compte des autres millions de tablettes Android. D'après des sondages, au moins 20 applications supplémentaires fonctionnent sur chaque appareil Android. Cependant, aucune application antivirus ne fait partie du top 20 des applications les plus téléchargées sur les smartphones. Cela est complètement incompréhensible puisqu'un grand choix de bonnes applications de protection, gratuites ou payantes, est à disposition des utilisateurs. En janvier 2013, 22 applications antivirus pour Android ont été actuellement testées par AV-TEST dans le laboratoire d'essai. Ce faisant, les candidats au test ont tous obtenu de bonnes notes - un seul produit fait exception.

Voici la bonne nouvelle : 21 des 22 applications antivirus étaient si performantes qu'elles ont satisfait à la procédure de certification d'AV-TEST pour janvier 2013. Seule l'application de GFI a échoué au test et n'a pas obtenu le certificat.

La note maximale pouvant être obtenue lors du test était de 13 points. Cette note a uniquement été atteinte par TrustGo Mobile Security. Cependant, les applications qui occupent les quatre places suivantes présentent de très bonnes notes allant de 11,5 à 12,5.

Les catégories de test

Chaque application a été testée dans le laboratoire avec le système Android 4.1.2. Ce faisant, l'évaluation finale se compose de trois résultats de test :

Protection : La protection que fournit l'application en reconnaissant le set de référence d'AV-TEST qui compte près de 1 000 programmes malveillants pour Android. Total maximal de points : 6.

Ergonomie : La facilité d'utilisation d'une application permise grâce à la différenciation correcte entre les amis et les ennemis concernant d'autres applications Android (false positives) ainsi que l'influence qu'a l'application de protection sur le système et la réduction d'autonomie qui en résulte. Total maximal de points : 6.

Fonctions de sécurité supplémentaires : Pour cela, nous avons noté positivement les autres fonctions pertinentes pour la sécurité que l'application peut proposer en plus du scanner. Total maximal de points : 1.

Afin que l'influence sur le système soit évaluée de manière égale pour toutes les applications, nous avons utilisé un Samsung Galaxy Nexus comme plate-forme d'essai pour toutes les applications.

Lookout Antivirus & Security

Cette application gratuite arrive à la 2e place dans le classement total.

zoom ico
Antiy Antivirus

L'application de sécurité arrive à la 5e place dans le classement total.

zoom ico
Bitdefender Mobile Security

L'application a obtenu un taux de reconnaissance de 100%.

zoom ico
Norton Mobile Security

L'application fonctionne sérieuse-ment dans tous les domaines.

zoom ico
Résultat du test des applications antivirus pour Android : Les taux de reconnaissance des applications de protection.

Pour ce premier test d'applications antivirus pour Android en 2013, les taux de reconnaissance sont bien supérieurs à ceux du printemps 2012. Aujourd'hui, 18 applications réussissent à atteindre un taux de reconnaissance de plus de 90%. Avec un taux de reconnaissance respectif de 100%, les meilleures applications antivirus sont proposées par Antiy, Bitdefender et TrustGo.

zoom ico
AV-TEST Android Malware Database.
zoom ico
AV-TEST Android Malware Database.

Les logiciels malveillants pour Android connaissent une augmentation fulgurante. 100 000 nouveaux programmes malveillants ont été dénombrés pour toute l'année 2012, mais 50 000 nouveaux logiciels malveillants s'y sont déjà ajoutés durant le seul mois de janvier 2013.

zoom ico
Résultat du test des applications antivirus pour Android : Les meilleures applications de protection pour Android, d'après le total des points.

La meilleure application en matière de sécurité est proposée par TrustGo suivie par celles de Lookout et Symantec. Avec une note globale de 13/13, TrustGo a obtenu la note globale maximale, notamment grâce à la note maximale en ce qui concerne la reconnaissance de programmes malveillants.

zoom ico

1

Lookout Antivirus & Security

2

Antiy Antivirus

3

Bitdefender Mobile Security

4

Norton Mobile Security

5

Résultat du test des applications antivirus pour Android : Les taux de reconnaissance des applications de protection.

6

AV-TEST Android Malware Database.

7

AV-TEST Android Malware Database.

8

Résultat du test des applications antivirus pour Android : Les meilleures applications de protection pour Android, d'après le total des points.

Les résultats de ces tests

Les résultats individuels du test des applications antivirus peuvent être interprétés de plusieurs façons. Ainsi, il est possible de considérer le test en s'appuyant sur le classement des notes obtenues au total. Dans ce cas, les applications en tête sont celles des fabricants suivants : TrustGo, Lookout, Syman-tec et Trend Micro. Elles ont obtenu 12 à 13/13.

Les produits d'Antiy, de Bitdefender, de Dr.Web, de Sophos, d'Avast, de Comodo, d'ESET, de NQ Mobile, de Webroot, d'AhnLab, de Quick Heal et de Tencent occupent le milieu du classement avec des notes allant de 10,5 à 11,5.

Le cap des 10 points n'a pas pu être atteint par six produits. Avec des notes de 8,5 à 9,5, les applications de G Data, d'Ikarus, de Kaspersky, de F-Secure et de Qihoo ont tout de même réussi à se qualifier.

L'application de sécurité de GFI est la seule à avoir échoué à la certification, avec une mauvaise note de 8/13. Dans la catégorie de la protection, l'application a seulement remporté un point lors du test.

La protection

Si l'on considère le résultat du test uniquement du point de vue de la protection, alors nous observons une évolution très positive par rapport au test des applications antivirus de 2012. Tandis que seules 10 applications (sur 41 testées) avaient dépassé les 90% de taux de reconnaissance en 2012, 18 applications antivirus ont atteint ce seuil lors du test actuel. Il n'y a que quatre des 22 applications testées qui présentent un taux inférieur à 90% et l'application de GFI est la seule à atteindre le faible taux de 71%. À titre de comparaison : en 2012, pas moins de 31 applications avaient obtenu un taux de reconnaissance inférieur à 70%. Un grand nombre d'applications atteignaient alors seulement entre 0 et 40% de reconnaissance ce qui faisait d'elles plutôt une charge pour la mémoire du smartphone qu'une aide active contre les programmes malveillants.

Le classement pour la catégorie Protection est assez semblable au classement de l'évaluation globale de toutes les catégories. Les applications d'Antiy, de Bitdefender et de TrustGo occupent ici les premières places avec un taux de reconnaissance respectif de 100%. Le top 10 des applications de protection pour Android a reconnu entre 97 et 100% (applications susmentionnées) des logiciels malveillants.

Freiner la performance, dévorer l'autonomie ou donner de fausses alertes ?

Étant donné que les smartphones et tablettes ne disposent pas vraiment d'une puissance de processeur débordante, nous avons testé dans quelle mesure les applications de sécurité influençaient le système Android. Si la charge est importante, cela se répercute automatiquement sur la consommation plus importante de la batterie.

Lors du test, les applications de Tencent et F-Secure étaient toujours occupées et consommaient en permanence de l'autonomie précieuse – même si ce n'était pas en quantité importante. Les applications de Qihoo et d'Avast se comportèrent de la même manière mais en quantité encore moindre. Les applications antivirus de Lookout, d'ESET, de Kaspersky, de McAfee et de Webroot ont certes également réagi de manière toujours quelque peu agitée mais elles ont seulement entrainé une charge CPU à peine mesurable.

Les autres applications de sécurité ont seulement augmenté la charge CPU lorsqu'elles étaient utilisées de manière directe. Après cela, elles restaient discrètement à l'arrière-plan – au moins en ce qui concerne la CPU.

Par contre, toutes les applications antivirus ont très bien réussi à reconnaitre d'autres applications inoffensives. À part quelques exceptions isolées et négligeables, les applications installées ont été identifiées comme bonnes et n'ont pas été bloquées.

Plus de fonctions – plus de sécurité

Outre le scanner de programmes malveillants, de nombreuses applications de protection pour Android proposent aux utilisateurs d'autres fonctions pertinentes pour la sécurité. Ces derniers considèrent souvent la fonction antivol comme la plus importante. Elle permet à l'utilisateur de bloquer l'appareil, de le localiser ou de supprimer toutes les données personnelles en cas de besoin. Cette fonction est proposée par toutes les applications sauf celle d'Antiy.

D'autres possibilités sont le blocage d'appels ou SMS indésirables, le filtre de messages, la navigation sûre ou la sécurité enfants. Les fonctions de sauvegarde et de cryptage nécessitent une procédure plus complexe. Un grand nombre d'applications propose une combinaison des fonctions susmentionnées. Aucune des applications testées possède toutes les fonctions à la fois.

Gratuite ou payante ?

Chaque application ayant pris part au test peut au moins être essayée gratuitement, par exemple avec une version d'essai de 14 jours sans limitation aucune. De nombreuses applications supplémentaires peuvent être utilisées gratuitement, en totalité ou en partie. Lookout, qui occupe la 2e place, offre ainsi la fonction de protection de manière gratuite. Les autres fonctions spécifiques sont quant à elles uniquement disponibles contre paiement d'un supplément. Beaucoup de fournisseurs suivent cet exemple.

Il est d'autant plus étonnant que le produit de TrustGo pour les utilisateurs privés, qui est arrivé premier du classement, puisse être utilisé gratuitement dans son intégralité. Cependant, il ne propose que peu d'autres fonctions en plus de celle de protection, qui a bien fonctionné durant le test. L'application Android est entièrement disponible en allemand et en anglais.

L'évaluation d'AV-TEST pour ce test actuel ne tient pas compte du fait qu'une application antivirus soit gratuite ou payante.

Augmentation fulgurante des programmes malveillants

Alors que de nombreux utilisateurs ne prenaient pas le nombre de programmes malveillants existants au sérieux en 2010, cela n'est plus le cas aujourd'hui. Fin 2011, la base de données de programmes malveillants d'AV-TEST GmbH comptait déjà plus de 8 000 logiciels malveillants. Un mois plus tard, en janvier 2012, il y avait alors plus de 21 000 produits malveillants pour Android. Aujourd'hui, en janvier 2013, le nombre de programmes malveillants pour Android a été multiplié par 9 pour atteindre 185 000 !

Cette évolution permet facilement de conclure que les criminels considèrent le système Android comme une nouvelle source de revenus. La voie de propagation la plus utilisée à l'heure actuelle est de proposer une application infectée. Même si la boutique d'applications Google Play est sans cesse vérifiée, il arrive toujours que des applications infectées soient téléchargées sur des appareils mobiles.

La seconde voie est de contourner Google Play et de proposer les applications directement par un site Internet. Étant donné qu'Android permet d'échanger très facilement des données entre un ordinateur et un appareil mobile, les applications infectées sont alors transférées sur les smartphones. Ce qui est vicieux dans ce processus est que le cheval de Troie intégré dans l'application n'est pas reconnu par le système Windows, même avec une suite de sécurité Internet. En effet, il ne s'agit pas d'un programme malveillant pour Windows.

Ce n'est qu'après l'installation sur le système Android que le logiciel malveillant devient actif. Si l'utilisateur a installé une application antivirus certifiée, alors le programme malveillant est bloqué. Chez la plupart des utilisateurs Android qui n'utilisent pas d'application de protection, le programme malveillant a alors le champ libre.

Social Media

Nous voulons rester en contact avec vous !  Recevez simplement et régulièrement les dernières informations et les publications de test.