18 février 2018 | Antivirus pour Windows
  • Partager :

Les meilleures suites de protection pour Windows 10

Le laboratoire d'AV-TEST a testé 20 suites de sécurité Internet. Les testeurs se sont penchés sur les catégories protection, performance et influence sur l'utilisation. Pas moins de sept suites ont obtenu une distinction particulière.

20 suites de sécurité

testées avec Windows 10

zoom

Phishing, drive-by download, sniffing, spoofing ne sont que quelques-unes des méthodes d'attaque souvent utilisées qui menacent les utilisateurs sur Internet. Les programmes malveillants utilisés pour ces attaques sont encore plus nombreux : les statistiques d'AV-TEST dénombrent plus de 730 millions d'exemplaires en janvier 2018. Ceux qui, face à cette menace, n'ont pas encore eu recours à un logiciel de protection peuvent rapidement remédier à ce problème. Les spécialistes d'AV-TEST ont mis 20 suites de sécurité Internet sous Windows 10 au banc d'essai. Dans de nombreux cas, le résultat est très satisfaisant, car la protection est souvent irréprochable. Toutefois, certains produits surchargent encore le système Windows ou identifient à tort des logiciels inoffensifs.

20 suites de sécurité testées

le laboratoire a décerné pas moins de 7 fois distinction convoitée PRODUIT D'EXCELLENCE.

zoom ico
Les taux de reconnaissance au banc d'essai

plus de la moitié des participants au test présentaient des taux de reconnaissance si élevés qu'ils ont obtenu la note maximale de 6 points.

zoom ico
McAfee Internet Security

lors du test, la suite a obtenu la note maximale de 18 points et a identifié tous les programmes malveillants sans exception.

zoom ico
Kaspersky Internet Security

la suite très fiable a parfaitement fonctionné dans toutes les catégories du test, ce qui lui a valu 18 points.

zoom ico
Avast Free AntiVirus

la suite gratuite aux fonctions basiques a atteint un résultat très satisfaisant de 17 points.

zoom ico

1

20 suites de sécurité testées

2

Les taux de reconnaissance au banc d'essai

3

McAfee Internet Security

4

Kaspersky Internet Security

5

Avast Free AntiVirus

20 suites de protection au banc d'essai

On retrouve beaucoup de noms connus dans la liste des produits testés : AhnLab, Avast, AVG, Avira, Bitdefender, BullGuard, Comodo, ESET, F-Secure, G Data, K7 Computing, Kaspersky Lab, McAfee, Microsoft, Microworld, Panda Security, PC Pitstop, Symantec, Trend Micro et VIPRE Security. Certains des produits soumis au test peuvent également être utilisés gratuitement dans le domaine privé. Les produits ont été testés dans les catégories protection, performance et utilisation et pouvaient obtenir un maximum de 6 points dans chaque catégorie.

Pas moins de 7 des suites de protection testées ont obtenu la mention PRODUIT D'EXCELLENCE (TOP PRODUCT), avec le maximum de points, soit 18 ou 17,5. Il s'agit de Kaspersky Lab, McAfee et VIPRE Security –  avec respectivement 18 points, ainsi que AhnLab, Avira, Bitdefender et Trend Micro, qui ont obtenu 17,5 points. Mais le milieu de classement également composé de 7 autres produits a obtenu 16 à 17 points sur 18 possibles. Les cinq dernières suites du classement ont tout de même obtenu 15,5 à 15 points, encore une bonne note,  parmi lesquelles le système de protection de Windows, le logiciel Defender.

7 suites de sécurité réalisent un sans-faute au niveau de la reconnaissance

Le test consistait à reconnaître et à neutraliser près de 11 000 chevaux de Troie, vers et autres programmes malveillants. Le laboratoire divise cette section du test dans le real-world test (test en conditions réelles) dans lequel des programmes malveillants tout nouveaux, pour certains datant de quelques heures seulement, doivent être identifiés. Dans la seconde partie avec le kit de référence d’AV-TEST, il s'agit de neutraliser des programmes malveillants déjà connus et sévissant depuis 2 semaines au maximum. Ces tests de grande ampleur sont toujours effectués deux fois. Dans le cas présent en novembre et en décembre 2017. On obtient ainsi dans le tableau 4 valeurs individuelles par produit. 13 des 20 produits testés ont obtenu la note maximale de 6 points dans la catégorie protection.

Lors des deux séries de tests, les 7 produits suivants ont reconnu tous les attaquants sans exception : AhnLab, Bitdefender, Comodo, F-Secure, McAfee, Symantec et Trend Micro. Les produits d'Avast, AVG et Panda Security ont également réussi le test en conditions réelles, mais ont toutefois laissé passer certains attaquants avec le set de référence en un mois, obtenant un taux d'identification respectif de 99,9 et 99,8 pour cent. Les suites d'Avast et Panda Security peuvent être utilisées gratuitement par les utilisateurs privés.

Pendant des années, le logiciel Windows Defender s'est placé en fin de classement en matière de reconnaissance de produits malveillants. Mais ô surprise : entre-temps, le Defender a amélioré sa qualité de reconnaissance et est remonté dans le classement. Il n'a toutefois par reconnu tous les attaquants dans le real-world test, c'est pourquoi il ne se situe qu'en milieu de classement.

Tous les autres produits ont également obtenu de bons taux d'identification. Deux ou même trois des valeurs individuelles se situent même à un taux de reconnaissance de 100 %. Mais pour accéder au sommet du classement, toutes les valeurs individuelles doivent atteindre les 100 %.

Quand Windows devient tout à coup plus lent

Le test de surcharge du système montre vite les pertes de performance au quotidien lorsqu'on utilise une suite de sécurité. Pour cet essai, on a mesuré la surcharge du système sur deux systèmes de référence pour les opérations suivantes : copie de données, chargement de sites Internet, téléchargements, démarrage et installation de programmes. Les systèmes de référence sont d'une part un ordinateur standard, d'autre part un ordinateur haut de gamme. Pour établir une comparaison, on a ensuite fait la moyenne des valeurs d'ensemble.

Tout ce processus a ensuite été répété avec chaque produit sur deux systèmes de structure identique et les valeurs ont été mesurées. Le test montre de nettes différences dans la surcharge du système. Les produits d'AhnLab, Avira, Bitdefender, Kaspersky Lab, McAfee, Microworld, PC Pitstop et VIPRE Security ont obtenu les meilleures valeurs, atteignant la note maximale de 6 points sur 6. Dans cette liste figurent également trois suites qui ont parfaitement fonctionné lors des tests de reconnaissance. Elles sont signées AhnLab, Bitdefender et McAfee.

Les suites de sécurité d'Avast, AVG, F-Secure, Microsoft et Trend Micro surchargent légèrement le système, mais le résultat n'en est pas moins satisfaisant, avec 5,5 points sur 6 possibles. Les solutions de BullGuard, G Data et Symantec obtiennent quant à elles encore 5 points.

Les suites de Comodo, K7 Computing, ESET et Panda Security ont pour leur part occasionné une surcharge du système nettement plus élevée. Elles n'ont obtenu que 4,5 à 3,5 points.

Fausse alertes irritent les utilisateurs

Lorsqu'un utilisateur reçoit un message d'alarme de sa solution de protection lui disant qu'il est en train d'essayer d'utiliser un programme malveillant, il a de quoi être irrité. L'irritation est à son comble lorsque l'alerte s'avère être un faux positif et que finalement, tout va bien. Le laboratoire vérifie donc durant le test d'utilisation quels produits déclenchent fréquemment une fausse alerte. Pour cela, les testeurs installent toutes les suites de sécurité, puis chargent 500 sites Internet et installent et exécutent plus de 40 programmes. De plus, ils passent plus de 1,3 million de programmes inoffensifs sur l'ordinateur que le système doit ensuite scanner. Dans cette section du test également, la note maximale est de six points.

Étant donné le nombre élevé de programmes testés, on peut s'attendre à de nombreuses fausses alertes. Les produits d'Avira, K7 Computing, Kaspersky Lab, McAfee, Microworld, Panda Security, Trend Micro et VIPRE Security ont montré que cela n'était pas nécessairement le cas. Pour l'ensemble du test, ils ont produit entre 0 et 3 fausses alertes, ce qui leur a valu 6 points. Avira et Kapersky étaient les seules suites à n'avoir déclenché aucune fausse alerte.

9 autres suites de protection ont produit 4 à 7 faux positifs et ont tout de même obtenu la bonne note de 5,5 à 5 points. Les produits de Microsoft et de PC Pitstop ont davantage éveillé l'attention : ils ont respectivement identifié à tort 25 et 28 programmes, déclenchant une fausse alerte. Ils n'ont donc obtenu que 4 points.

7 x PRODUIT D'EXCELLENCE au résultat final

Si un produit obtient un résultat final de 18 ou 17,5 points, le laboratoire lui décerne la distinction PRODUIT D'EXCELLENCE (TOP PRODUCT). Lors du test, pas moins de 7 produits ont remporté cette distinction convoitée. Parmi eux, trois ont fièrement affiché un total de 18 points : Kaspersky Lab, McAfee et VIPRE Security. Les suites d'AhnLab, Avira, Bitdefender et Trend Micro ont terminé avec 17,5 points.

Le gros milieu du classement comprend 7 produits qui ont atteint 17 ou 16 points. On y trouve quelques suites ayant obtenu la note maximale de 6 points dans la catégorie protection. Le meilleur produit gratuit est celui d'Avast avec un résultat très satisfaisant de 17 points.

Les utilisateurs deviennent involontairement des crypto-mineurs

Andreas Marx, PDG d'AV-TEST
Andreas Marx, PDG d'AV-TEST

Pour de nombreux cybercriminels, une nouvelle source de revenus est apparue : à l'aide de fichiers contaminés, d'extensions de navigateur ou de JavaScripts, ils prennent le contrôle des PC des utilisateurs et les font générer des monnaies numériques.

Bitcoin ou Ethereum ne sont que deux noms connus parmi les quelque 1000 crypto-monnaies existant actuellement. Mais toutes les monnaies numériques ont une chose en commun : les blocs nécessaires à une chaîne de blocs (blockchain) sont calculés pour la plupart à l'aide d'un PC. Pour les blocs nouvellement calculés, une récompense est offerte sous forme de monnaie cryptée. Si l'on est en mesure de calculer rapidement de nouveaux blocs avec des processeurs très puissants, on peut gagner beaucoup.

Il existe sur Internet quelques fournisseurs qui proposent un marché aux visiteurs : plutôt que d'être contraint de voir de la publicité, l'utilisateur du service web calcule des monnaies numériques durant le temps de sa visite. Toutefois, les propositions honnêtes sont plutôt l'exception. Le plus souvent, les sites Internet ou les liens dans les e-mails tentent d'installer des Javascripts ou des extensions de navigateur sur le PC de l'utilisateur. Ces moyens permettent à l'attaquant de calculer les précieux blocs pour la chaîne de bloc. La puissance CPU ou GPU est alors fournie involontairement et l'utilisateur paie même la consommation d'électricité non négligeable à son insu.

Un marché de plusieurs milliards de dollars

Le nouveau marché représente des sommes astronomiques en monnaie numérique. Mais cette monnaie peut aussi être convertie en monnaie forte. C'est la raison pour laquelle les attaquants continuent de déployer leurs efforts pour acquérir de nouveaux assistants pour leurs calculs. Récemment, le laboratoire d'AV-TEST a trouvé certaines extensions de navigateurs pour Firefox dans le Mozilla Store, qui effectuent clandestinement du minage de bitcoins en arrière-plan. Depuis, Mozilla a réagi et supprimé les extensions. Beaucoup de fabricants de logiciels de sécurité connaissent ce type d'attaque et les parent efficacement. Certains liens menant à des sites Internet sont également connus et bloqués. Seul un bon logiciel de sécurité permet de se protéger parfaitement de ces nouvelles attaques.

Social Media

Nous voulons rester en contact avec vous !  Recevez simplement et régulièrement les dernières informations et les publications de test.