Skip navigation

Test : applications de contrôle parental pour Android

Avec un smartphone, les enfants aussi se promènent avec Internet en poche et sont généralement connectés 24 heures sur 24. Un logiciel de sécurité pour Android présentant des fonctions de contrôle parental suffit-il pour protéger les plus jeunes ou bien vaut-il mieux choisir une application spécialisée dans le contrôle parental ? L’équipe d’AV-TEST l’a vérifié et vous fournit une réponse fiable.

Applications de contrôle parental pour Android soumises au test de certification.

Filtrage des liens et sites Internet : les applications de sécurité normales atteignent environ le même taux de blocage que les applications de contrôle parental, mais elles ne proposent pas d’autres fonctions.

Fonctions de commande et fonctions supplémentaires : les applications de contrôle parental peuvent même être commandées ou localisées à distance par les parents.

Rapports détaillés : les applications consignent en fait presque toutes les activités de l’enfant sur l’appareil et établissent des rapports détaillés.

ESET Parental Control: chaque application peut être autorisée ou verrouillée par l’utilisateur et l’application communique alors aussi avec l’enfant.

Kaspersky Safe Kids: la particularité de cette application est la possibilité de définir une zone de sécurité dans laquelle l’enfant peut ou doit se déplacer.

Symantec Norton Family: les rapports destinés aux parents sont établis de manière claire et très détaillée.

Son âge ou ses capacités ne sont pas les facteurs décisifs pour savoir à partir de quel moment un enfant peut avoir un smartphone avec accès à Internet. De nombreux enfants de moins de 10 ans maîtrisent parfaitement l’utilisation d’un appareil mobile. Seuls les parents décident aujourd’hui à partir de quand un enfant peut disposer d’un smartphone. Les appels, SMS, chats, e-mails ou sites Internet permettent à chacun d’aborder les enfants sans que les parents s’en rendent compte. De nombreuses applications de sécurité ne protègent pas seulement contre les virus, etc. mais incluent aussi certaines fonctions de contrôle parental. Ces dernières sont-elles cependant suffisantes pour protéger l’enfant de manière compétente contre d’éventuels dommages ? L’équipe d’AV-TEST a comparé entre elles 3 célèbres applications de sécurité et 3 applications spécialisées dans le contrôle parental. Cette comparaison n’est bien sûr que partielle, car les applications spécifiques possèdent bien plus de fonctions. Les produits suivants ont été comparés :

- les applications de contrôle parental ESET Parental Control, Kaspersky Safe Kids et Norton Family

- les applications de sécurité avec des fonctions de contrôle parental : F-Secure Mobile Security, Quick Heal Total Security et Trend Micro Mobile Security

Filtrage par catégories

Les fonctions de contrôle parental des applications de sécurité sont généralement limitées au filtrage de liens et de sites Internet. C’est sur ce point précis que les applications peuvent être comparées. Elles utilisent tout simplement des mots-clés triés par catégories. En fonction du programme, il en existe un nombre différent. Les testeurs ont vérifié le filtrage de plus de 6 900 sites Internet des catégories suivantes, même si l’application ne les spécifiait pas explicitement :

- Sexe, nudité, pornographie
- Chats et forums (tous)
- Relations et rencontres
- Échange de données illégal et partage de fichiers
- Jeux de hasard
- Jeux de divertissement (tous)
- Sites de shopping et ventes aux enchères
- Armes et munitions

En moyenne, les applications devaient filtrer au moins 80 %, mais de préférence 90 % des sites Internet inappropriés. Lors du contre-essai, les applications ont dû reconnaitre 3 000 sites Internet clairement adaptés aux enfants. Ces sites devaient également être correctement identifiés à au moins 90 %, mais de préférence à 95 %.

Le profil proposé pour les enfants de 7 ans a été sélectionné dans chaque application pour mieux pouvoir les comparer. Les applications spécialisées en contrôle parental mettent 3 ou 4 profils à disposition.

Les applications peuvent être fières de leurs résultats. Elles atteignent toutes les taux de filtrage exigés. En particulier dans les catégories sexe, armes et jeux de hasard, les testeurs ont enregistré des taux de blocage très élevés. Il est presque impossible aux fabricants d’améliorer encore leur taux de filtrage sous peine de bloquer autrement trop de sites appropriés. Les fabricants devraient et souhaitent éviter ce que l’on appelle l'overblocking (surblocage).

Fonctions spéciales pour les parents et les enfants

La reconnaissance de liens et de sites Internet constitue en général l’intégralité du contrôle parental pour les applications de sécurité normales. En ce qui concerne les applications spécialisées en contrôle parental, il ne s’agit ici que de la première des fonctions proposées.

Les utilisateurs des applications de contrôle parental peuvent serrer la vis en matière de filtrage en définissant des catégories supplémentaires ou en excluant certains sites. L’application d’ESET ne présente pas de protection des moteurs de recherche, à l’inverse de Kaspersky Lab ou Symantec. ESET permet cependant de les bloquer à l’aide des catégories.

L’utilisation d’Internet, d’applications ou de tout l’appareil mobile peut en partie être contrôlée. Kaspersky Lab présente ici la plus grande offre, mais elle ne régule pas l’accès à Internet. Toutes les applications permettent aussi de bloquer des programmes. ESET doit passer son tour quant à la surveillance des activités dans l’application Facebook. Les autres applications rédigent des rapports à ce sujet. De nombreux parents souhaitent également avoir accès au smartphone à distance, par exemple de la maison ou du bureau, afin de pouvoir le contrôler comme un administrateur. Cette fonction est proposée par toutes les applications, de même que la localisation rapide de l’appareil sur une carte en ligne.

Aucune des applications n’intervient toutefois dans les appels. Il est ainsi impossible de bloquer les appels entrants ou sortants.

Des rapports dénonciateurs

Même si les parents ne peuvent pas intervenir directement, les applications enregistrent une grande partie des activités sur l'appareil mobile. Toutes les applications consignent les sites Internet consultés. Les applications relèvent aussi les sites interdits qu’on a essayé de consulter. Les programmes de Kaspersky Lab et Symantec enregistrent même l’historique de recherches.

Certes, toutes les applications de protection peuvent bloquer l’utilisation d’autres applications, mais Kaspersky Lab va plus loin : si l’on tente de démarrer une application bloquée, alors cela est noté et mentionné dans le rapport. Si des applications librement accessibles sont utilisées sur le smartphone, alors ESET et Kaspersky Lab le notent précisément dans le rapport avec la date et la durée d'utilisation.

Afin que les parents ne doivent pas éplucher les rapports établis à la recherche d’infractions, toutes les applications leur fournissent un aperçu général des violations.

Application de sécurité ou application spécialisée ?

Les parents peuvent rapidement savoir quelle application leur convient : le filtrage des sites Internet leur suffit-il ou bien désirent-il surveiller l’appareil Android de manière beaucoup plus complète ? Le filtrage des sites Internet fonctionne très bien avec toutes les applications. Seules les applications spécialisées en contrôle parental offrent cependant ce que de nombreux parents entendent vraiment par contrôle parental. À l’aide de comptes d’utilisateur en ligne, les fabricants leur offrent un accès rapide à l’appareil. Il est ainsi possible d’avoir un aperçu du smartphone ou de la tablette et même d’intervenir en direct. En fonction du produit, il est possible de contrôler la durée d’utilisation d’une application, d’Internet ou de l’appareil complet.

Les applications de contrôle parental sont hautement recommandables car un tel appareil rend théoriquement les enfants accessibles 24 heures sur 24, et ce, pour tout un chacun. Afin que les parents sachent que les applications proposées respectent certains standards de sécurité, AV-TEST a certifié les applications de contrôle parental d’ESET, de Kaspersky Lab et de Symantec. D’autres applications comparables vont certainement aussi se faire certifier à court terme.

Logiciels de contrôle parental : certificat attribué à ESET, Kaspersky Lab et Symantec

AV-TEST ne certifie que les fabricants
dont l’application remplit ses exigences.

Afin que les utilisateurs ou les parents puissent s’y retrouver plus facilement dans la jungle des applications de contrôle parental, l’institut AV-TEST certifie les applications respectant certaines exigences et réussissant le test.

Les applications testées doivent réussir à filtrer au moins 80 % des sites Internet inappropriés. En ce qui concerne les pages adaptées, le taux de blocage ne doit pas dépasser 10 %. D’autres critères doivent cependant aussi être respectés pour mériter la certification. Les applications doivent présenter différents profils en fonction de l’âge des enfants et le programme doit assister les parents lors de l’installation. Une autre fonction requise est la régulation de la durée d’utilisation de l’appareil ou de l’accès à Internet. Une application de contrôle parental activée ne doit pas se laisser désactiver ou désinstaller facilement. Les rapports établis avec un aperçu global constituent une autre condition préalable.

Les produits ESET Parental Control, Kaspersky Safe Kids et Symantec Norton Family ont satisfait à tous les critères de contrôle et méritent donc le certificat « APPROVED Parental Control Android 07/2016 » attribué par AV-TEST.

Partagez ceci :