Skip navigation

Les meilleures suites de sécurité Internet pour Windows après 6 mois de test en continu

Après trois tests poussés et six mois de travail allant de janvier à juin 2013, les experts du laboratoire d'AV-TEST sont parvenus à terminer la première partie du test en continu et de nombreux candidats ont fait preuve d'une très bonne performance - mais pas tous.

Taux de reconnaissance lors du test en continu des suites de sécurité pour Windows de janvier à juin 2013 : Les taux du test en conditions réelles (Real-World Testing) sont particulièrement intéressants puisqu'ils illustrent la reconnaissance obligatoire puisque les programmes malveillants de ce kit sont déjà âgés de plus de 4 semaines. Les bons programmes en reconnaissent toujours 100%.

Résultat global du test en continu des suites de sécurité pour Windows de janvier à juin 2013 : Avec 17,2/18, Bitdefender atteint la première place du tableau. Cependant, Kaspersky Lab et Symantec prouvent également leur fort potentiel protecteur lors de ce test en continu.

Bitdefender : La surface noire ne donne pas forcément une impression de sécurité maximale, mais les bons résultats obtenus lors du test en continu confèrent un relevé de notes parfait à la suite de sécurité : première place du classement.

Kaspersky : La suite de sécurité Internet a atteint la deuxième place étant donné que l'influence sur le système de la suite de protection est un peu plus importante que celle des autres suites.

Symantec : La solution de protection de Norton a fait preuve d'une bonne performance continue durant les trois tests et a donc mérité la troisième place d'après ses points.

Différentes données de test ont été collectées en grand nombre après trois tests entre janvier et juin 2013 et elles forment le résultat global de ce test en continu de 28 suites de sécurité Internet. Au total, 24 suites ont participé aux trois tests. Deux suites n'ont été soumises qu'à deux tests et deux autres à un seul test. Cela est précisé dans les tableaux.

Les suites de protection peuvent-elles améliorer la protection de base de Windows ?

Les tests ont respectivement été effectués une fois sous Windows XP, 7 et 8. Les solutions de protection internes à Microsoft ont également été évaluées : Windows Defender pour le test sous Windows 8 ou Security Essentials pour les tests sous Windows XP et 7. Defender et Security Essentials ont chacun été testés en association avec le pare-feu de Windows. Les résultats obtenus servent de valeurs de base pour les autres suites examinées. Si leurs valeurs sont meilleures, alors l'utilisation d'une suite de sécurité Internet externe en vaut la peine. Le résultat est assez clair : après trois tests, toutes les suites testées sauf une se situent au-dessus de la valeur de base de la solution de Microsoft.

Des marques connues dans le top 10

Sur le plan global, le développement et la performance moyenne des suites de protection parviennent à un niveau élevé et stable. Dans les résultats de test, la protection définie sous forme de taux de reconnaissance moyens atteint 93 à 98 %. Ces valeurs sont dominées par des marques célèbres telles que Bitdefender, F-Secure et Kaspersky Lab. Après trois tests, elles obtiennent 100 % dans ces deux catégories. Les suites de G Data et Symantec suivent de très près.

Avec 79 et 97 %, les taux atteints par la protection de base de Windows restent sous la moyenne de tous les candidats au test.

De bonnes notes au total

Dans les catégories Protection, Influence sur le système et Ergonomie, les candidats pouvaient récolter 6 points au maximum à chaque fois, soit une note totale sur 18. Avec 17,2/18, la suite de Bitdefender domine le tableau. Les suites de protection de Kaspersky Lab et Symantec suivent avec 16,0 et 15,5/18.

F-Secure, G Data et la suite d'Avast (première suite de protection gratuite de l'essai) se partagent la quatrième place. Cependant, en ne considérant que la protection, Avast arrive seulement la huitième place.

Voici comment la protection a été mesurée

Les mesures concernant la protection constituaient le premier obstacle important pour toutes les suites. Pour cela, elles ont toutes dû satisfaire à deux tests de reconnaissance. En premier : un essai en conditions réelles (Real-World Testing) avec environ 400 nouveaux programmes nocifs, des logiciels malveillants de type « 0 day ».

Lors de ce test compliqué en conditions réelles, les suites de protection avaient à écarter les derniers programmes malveillants issus de sites Internet, d'e-mails, de téléchargements ou de téléchargement effectués à l'insu des utilisateurs (drive-by downloads). Exactement comme cela peut être le cas lors de l'utilisation quotidienne des e-mails et d'Internet.

En second : un essai avec le kit de référence d'AV-TEST comprenant environ 60 000 programmes malveillants collectés durant les quatre dernières semaines précédant le début du test. Ces derniers doivent être reconnus et supprimés.

Un test sophistiqué pour des résultats plus précis

Lors du test avec le kit de référence d'AV-TEST, nous ne nous sommes pas contentés de scanner les fichiers et de noter la reconnaissance. En effet, outre la reconnaissance classique, la plupart des suites de protection disposent d'autres outils importants pour identifier les programmes malveillants.

Un exemple : un logiciel de protection est confronté à 20 000 fichiers infectés. Lors du premier scan, le logiciel reconnaît 17 000 programmes malveillants. Les 3 000 fichiers non identifiés sont maintenant copiés individuellement sur l'ordinateur puis exécutés. Ainsi, les suites de protection obtiennent une autre chance (On-Demand-Scanner), un scan supplémentaire (scanner en temps réel, appelés « on-access scanner » en anglais) peut intervenir lors de l'exécution du fichier et enfin la reconnaissance basée sur les comportements suspects peut également réagir. Ce n'est qu'une fois que tous les mécanismes de sécurité d'une solution de protection ont été utilisés qu'un programme malveillant non identifié est enregistré en tant que tel.

Test de reconnaissance avec 45 ordinateurs travaillant 24h/24

Les efforts requis pour ce seul test sont si importants et si uniques comparés aux autres laboratoires de test qu'AV-TEST a fait travailler 45 ordinateurs 24h/24 uniquement à cette tâche. Après chaque infection, il faut en effet réinstaller Windows sur la plateforme d'essai.

Les suites ont dû subir le test en conditions réelles et le test avec le kit de référence d'AV-TEST une fois par mois. Le test en continu démontre donc la performance des scans pour six tests effectués à la suite !

Une sécurité maximale au prix de la vitesse du système

La pire chose pour un utilisateur est un logiciel de sécurité qui paralyse le fonctionnement de Windows ou du moins le freine considérablement. Ainsi, nous avons mesuré en laboratoire combien de temps il fallait pour charger des sites Internet et pour les téléchargements, pour installer ou exécuter des programmes et pour copier des fichiers. À titre comparatif, ces tâches ont été faites une fois avec et une fois sans solution de sécurité.

Les meilleurs programmes dans la catégorie Protection atteignent certes aussi une bonne note dans la catégorie Influence sur le système mais jamais la note maximale de 6/6. Cette partie du test confirme qu'une sécurité maximale signifie une perte de performance du système. En moyenne, le top 10 a obtenu une notre de 4/6,0. Seule la suite de Bitdefender en tête du classement requiert moins de performance et atteint une moyenne de 5,2/6.

L'ergonomie testée au quotidien

Comment les suites de protection se comportent-elles au quotidien ? Des sites Internet inoffensifs sont-ils bloqués tout à coup ou bien des logiciels normaux sont-ils injustement identifiés comme programmes malveillants et donc bloqués ? Afin de pouvoir répondre à ces questions, nous avons consulté 500 sites Internet avec chaque suite de protection fonctionnant en arrière-plan. De plus, les suites devaient reconnaître plus de 600 000 fichiers inoffensifs sans faire d'erreurs.

Toutes les suites de sécurité devaient aussi prouver qu'elles ne ralentissent pas et ne bloquent pas l'exécution de programmes standards ainsi que leurs actions.

Dans la catégorie Ergonomie, 25 des 28 suites ont mérité la note de 5/6. Ici, la solution de Microsoft a aussi obtenu la note de 6/6 et donc un très bon résultat par rapport à tous les autres produits. Cette note maximale a autrement seulement été atteinte par les suites de Bitdefender, Symantec, Avast, AVG (version payante) et Check Point.

Bilan : il est possible de bien protéger Windows

Le bilan ne traite que des suites de protection ayant participé aux trois tests de janvier à juin. Les suites avec deux tests ou moins ne peuvent pas être comparées aux autres produits.

Le test en continu démasque vite une envolée isolée d'une suite de protection. Le test en conditions réelles de la catégorie Protection permet de démontrer l’action des suites sur les nouveaux programmes malveillants. Les suites de Bitdefender, F-Secure et Kaspersky font ici le meilleur travail avec un taux de reconnaissance de 100 %. Les meilleurs programmes gratuits viennent d'Avast et d'AVG mais n'atteignent que la 8e et la 12e place. Defender, le programme interne de Windows, met la barre très basse avec seulement 79 %.

L'ordre est aussi similaire dans le classement global. Tandis que Bitdefender, Kaspersky Lab et Symantec dominent, les suites de protection d'Avast, de F-Secure et de G Data se partagent la quatrième place.

Ces sept produits à eux seuls obtiennent respectivement presque 5 points de plus que la note globale du Defender de Microsoft ou du Security Essentials avec pare-feu. Cela prouve que les solutions de sécurité externes peuvent fortement améliorer la protection du système.