05 juillet 2016

12 solutions de protection pour Mac OS X sur le banc d’essai

Mac OS X utilise certes déjà des dispositifs de protection propres au système, mais il vaut mieux s’équiper d’un bon logiciel de sécurité pour ne prendre aucun risque. Sis à Magdebourg, l’institut AV-TEST a testé 12 programmes actuels mais tous ne peuvent pas être fiers de leurs résultats.

Test de reconnaissance avec 12 produits pour Mac OS X

seulement 4 des 12 suites de protection ont reconnu tous les attaquants sans faire d’erreur, 4 ont laissé passer quelques programmes malveillants isolés et 4 ont livré une prestation insuffisante.

zoom

Les portails spécialisés pour les utilisateurs de Mac n’expriment en général qu’une seule opinion concernant les solutions de sécurité : elles sont inutiles car Mac OS X utilise ses propres mécanismes de protection. Mais il y a une chose dont personne ne parle : toutes les solutions de protection pour Mac OS X ne désactivent pas la protection du système, mais au contraire la renforcent ! Chaque solution travaille parallèlement à la protection de Mac ce qui permet ainsi d'accroître la sécurité au plus haut niveau possible. De manière générale, le test actuel réfute aussi le deuxième contre-argument affirmant que les solutions de protection ralentiraient la performance de Mac OS X.

Les suites de protection freinent-elles Mac OS X ? Les résultats sont très variés

tandis que Bitdefender et ESET ne le ralentissent presque pas, Avast et en particulier Dr. Web se font remarquer par leurs mauvaises prestations.

zoom ico
ESET Endpoint Security

la suite a reconnu tous les attaquants lors du test et n’a quasiment pas ralenti le système OS X.

zoom ico
Bitdefender Antivirus for Mac

pas un seul attaquant n’est passé au travers du filet de reconnaissance de Bitdefender.

zoom ico
AVG AntiVirus

cette suite gratuite a atteint un excellent taux d’identification de 100 %, mais a pour cela réquisitionné environ 10 % de la performance du système.

zoom ico

1

Les suites de protection freinent-elles Mac OS X ? Les résultats sont très variés

2

ESET Endpoint Security

3

Bitdefender Antivirus for Mac

4

AVG AntiVirus

Dans certains cas : une protection maximale freinant à peine le système

Les deux classements basés sur les résultats des tests montrent vite que les solutions de protection de Bitdefender et d’ESET ne ralentissent quasiment pas le système malgré un taux de reconnaissance de 100 %. Pour réaliser cette prestation, elles requièrent à peine 1 à 2 % de la performance du système. La plupart des autres solutions nécessitent quand même jusqu’à 10 % de la performance du système pour leur mission de protection, voire plus dans certains cas.

4 des 12 suites de protection testées sont disponibles gratuitement : AVG, Avast, Sophos et Avira. Parmi elles, la suite qui présente la meilleure reconnaissance et ralentit le moins le système est celle d’AVG. Elle consomme cependant environ 10 % de la performance du système pour atteindre son taux de reconnaissance de 100 %.

Les résultats en détail

En ce qui concerne l’identification des programmes malveillants, 4 des 12 suites atteignent le taux maximal de 100 % : AVG, Bitdefender, ESET et Microworld. 4 autres suites ont fait des petites erreurs qui leur valent un taux de reconnaissance de 99,17 % : Avast, Kaspersky, Sophos et Symantec. Ce taux diminue pour les produits de Dr. Web, Avira, Canimaan Software et ProtectWorks. Ils n’identifient plus que 49 à 98,33 % des virus du test. Le laboratoire a utilisé 120 programmes malveillants sélectionnés pour Mac qu’il avait collecté durant les mois précédents le test.

De nombreux ordinateurs Mac travaillent également dans des réseaux hétérogènes incluant des ordinateurs Windows. Un programme malveillant Windows ne peut certes pas attaquer un Mac OS X mais il peut l’utiliser comme plate-forme pour réinfecter sans cesse le réseau. Voilà pourquoi le laboratoire a vérifié comment les suites réagissaient aussi aux programmes malveillants pour Windows. Les résultats de cette section de test n’ont pas été pris en compte pour la notation car ils ne font pas partie de la mission protectrice classique d’une solution antivirus pour Mac ! ESET a fait preuve de très bons résultats lors du test de reconnaissance de plus de 11 000 programmes malveillants sélectionnés pour Windows. Les suites de Kaspersky, Bitdefender, Microworld, AVG et Avast suivent de près avec une prestation également très respectable. Les autres produits ne présentent pas un taux d’identification satisfaisant. ProtectWorks se situe même bien en deçà de ce qui est acceptable en matière de reconnaissance de programmes malveillants.

Certains produits sont de vrais ralentisseurs du système

Pour le test de performance des suites de protection, 839 fichiers de 30,6 Go au total ont été copiés sur un système de référence et de nombreux téléchargements ont été exécutés. La durée nécessaire à ces tâches a servi de valeur de référence durant le test. Une fois installée, chaque solution de protection a dû s’acquitter des mêmes tâches. Les durées correspondantes sont listées dans le classement actuel du test. Mais les résultats pourraient difficilement être plus variés. La durée de référence était de 246 secondes. Comme nous l’avons déjà mentionné, les suites de Bitdefender et ESET ne freinent presque pas le système avec des durées respectives de 249 et 253 secondes. Avec jusqu’à 268 secondes, les résultats de Symantec, Canimaan Software, Kaspersky et AVG sont encore bons mais ne sont plus excellents. Après les 284 secondes de Sophos, l’écart entre les résultats se creuse de plus en plus : de 292 à 466 secondes pour Avast. Les testeurs ont même mesuré une durée presque incroyable pour Dr. Web : 1 387 secondes. Cela représente plus de 5,6 fois la valeur de référence.

Un résultat positif : aucune alerte erronée

Pour chaque solution de sécurité, les testeurs ont installé et exécuté des programmes populaires sûrs et installé des mises à jour. Aucune des 12 solutions n’a affiché de faux positif en surveillant ces procédures. C’est ainsi que cela doit être.

Sans inclure les résultats dans l’évaluation, le laboratoire a aussi testé le comportement des suites de protection par rapport aux logiciels indésirables. Les « Potentially Unwanted Applications » abrégées en PUA sont des programmes énervants sans pour autant faire partie des programmes malveillants. Cependant, les testeurs et les fabricants de logiciels ne sont pas toujours du même avis en ce qui concerne les PUA. En effet, ce que les fabricants considèrent comme seulement gênant est souvent perçu comme malveillant par les testeurs – et inversement. Les suites de protection devaient identifier 10 500 de ces applications et éventuellement les bloquer. Résultat : seuls 7 logiciels protecteurs ont fait du très bon travail : AVG, Bitdefender, Dr. Web, ESET, Kaspersky, Microworld et Sophos. 2 programmes ne reconnaissent que 50 à 75 % des PUA, ce qui est bien inférieur à la moyenne.

Un coup d'œil aux suppléments

Au total, 5 des 12 applications de sécurité ne proposent aucun supplément à l’utilisateur en plus des fonctions de protection. Les autres suites offrent des fonctions supplémentaires telles que la navigation sécurisée, un pare-feu ou une sécurité enfant. De manière isolée, on trouve aussi des outils pratiques contre les attaques de réseaux. Que le logiciel soit payant ou gratuit n’a pas d’influence sur le nombre de suppléments.

Il est possible d’améliorer encore la sécurité de Mac OS X

Le système Mac OS X d’Apple est déjà protégé d’office par ses composants de protection internes. Mais même les systèmes Mac intéressent de plus en plus les attaquants. Les premières attaques de ransomwares dirigées sur des utilisateurs de Mac confirment cette évolution. Si l’on veut donc protéger au maximum son système, il faut alors s’intéresser de plus près aux suites de protection proposées. Les suites de Bitdefender ou d’ESET montrent qu’une protection supplémentaire ne sollicite presque pas de ressources en plus. Si la protection complémentaire ne doit rien coûter, alors il est recommandé d’utiliser la suite d’AVG. Cependant : elle consomme jusqu’à 10 % de la performance du système pour atteindre son taux de reconnaissance de 100 %. À titre comparatif, les programmes payants ne requièrent que 1 à 2 %.

Encore une remarque de l’équipe de test : MacKeeper devait aussi être mis sur le banc d’essai. Durant le test, ce produit n’a cependant plus été mis à jour. Le fabricant a alors dû admettre que les utilisateurs de MacKeeper n’ont pas reçu de mises à jour pendant presque 3 mois en raison de problèmes internes. Les testeurs ont donc retiré ce programme non testable du groupe d’essai.

Le produit d’Intego manque également à l’appel pour ce test. Au début du test, le fabricant était en cours de préparation du lancement de la nouvelle version X9. Intego ne voulait donc pas participer au test avec son ancienne version X8. Les personnes intéressées pendant cependant aussi s’orienter au test d’AV-TEST de décembre 2015.

Social Media

Nous voulons rester en contact avec vous !  Recevez simplement et régulièrement les dernières informations et les publications de test.